ASPAS : Newsletter – Août 2023

Au sommaire ce mois-ci : un recours en justice pour sauver les “nuisibles”, un kit pédagogique en faveur des ours, une nouvelle jurisprudence contre le déterrage des blaireaux sans oublier du vin rosé pour plus de nature libérée… Bonne lecture !

ASPAS AOUT 2023-1

« NUISIBLES » : FEU VERT DU MINISTÈRE
POUR 3 NOUVELLES ANNÉES D’ENFER

Renards, geais, pies, martres, etc. : malgré quelques mini-avancées, le nouvel arrêté triennal relatif au classement des « ESOD » reconduit jusqu’à l’été 2026 le piégeage et l’abattage de masse de millions d’animaux sauvages… L’ASPAS saisira le Conseil d’État ! >> En savoir plus

aspas aout 2023 -2

CHASSE AUX RENARDS POUR MOTIFS SANITAIRES :
RIEN NE LE JUSTIFIE SELON L’ANSES !

Un rapport publié en juin 2023 à la demande du ministère de la Transition écologique ne préconise en aucune façon d’abattre des renards sous prétexte qu’ils seraient porteurs de maladies. Un avis scientifique éclairé, mais qui n’a pas empêché pour autant l’ami goupil d’être à nouveau considéré comme “nuisible” jusqu’en 2026… Merci les lobbies ! >> En savoir plus

PLUS D’UN ACCIDENT DE CHASSE SUR 4
CONCERNE UN NON-CHASSEUR

Avec 78 accidents dont 6 mortels et 84 incidents de chasse recensés lors de la saison 2022-2023, les services de l’État se félicitent d’une baisse de l’accidentologie du seul loisir en France qui génère autant de drames et de sentiment d’insécurité chez les non pratiquants… L’ASPAS demande toujours une réforme ambitieuse et l’interdiction de la chasse le dimanche ! >> Lire le communiqué

Vous-mêmes avez été victimes de ce loisir ou avez été témoins de problèmes d’insécurité vis-à-vis d’autrui ? #OsezParler ! Partagez-nous vos mésaventures en écrivant à temoignage@aspas-nature.org

aspas aout 2023 - 4

DÉTERRAGE : LE CONSEIL D’ÉTAT RECONNAÎT LA PROTECTION ACCORDÉE AUX « PETITS » DES BLAIREAUX

Saisi par l’ASPAS, AVES France et One Voice, la plus haute juridiction administrative française a rendu sa décision le 28 juillet dernier sur notre demande d’interdiction de la vénerie sous terre des blaireaux, et notamment la fameuse “période complémentaire” qui permet le début des massacres dès le 15 mai chaque année…
>> En savoir plus

« J’AIME LES OURS » : DÉCOUVREZ LE
NOUVEAU KIT PÉDAGOGIQUE DE L’ASPAS !

Combien sont-ils ? Que mangent-ils ? Pourquoi est-il important de les sauver ? Destiné aux enfants de 6 à 11 ans, ce kit tord le cou aux idées reçues sur l’ours brun, dont la présence en France se limite au seul massif des Pyrénées. À utiliser en classe, dans les clubs natures, les centres d’animations, les médiathèques… ou tout simplement à la maison ! >> En savoir plus

aspas aout 2023 - 6

DU VIN ROSÉ POUR PROTÉGER LA VIE SAUVAGE

Cette année encore, le vigneron en bio Laurent Habrard soutient généreusement le programme des Réserves de Vie Sauvage® de l’ASPAS en reversant à notre ONG 100% des ventes (!) de son vin « Merci Dame Nature ». Si toutes les bouteilles trouvent preneur, la surface des aires protégées par l’ASPAS sans chasse ni coupe de bois pourra être agrandie ! >> En savoir plus et commander

Au mois d’août, l’ASPAS a obtenu réparation dans des affaires de braconnage (tortues vertes à Mayotte, phoques gris dans le Finistère), a porté plainte contre le piégeage d’un loup à Barjac et a déposé un recours gracieux contre la chasse aux marmottes en Savoie.

5 nouveaux refuges ASPAS ont par ailleurs été créés, soit plus de 190 nouveaux hectares retirés de la chasse.